Close

5 points à ne pas oublier dans une Charte éditoriale web !

La Charte éditoriale web est un document « référence » visant à encadrer la production éditoriale d’une entreprise ou d’une rédaction qui souhaite investir des supports de communication digitale dans le but de produire et diffuser des contenus de façon régulière. Ce document d’orientation vise à garantir la cohérence éditoriale de l’émetteur ainsi que la qualité de ses productions. C’est aussi un outil pratique et opérationnel à l’usage des responsables, journalistes, rédacteurs, webmasters et community managers. Une Charte éditoriale web est plus ou moins conséquente selon la variété des supports recensés ainsi que la quantité des informations fournies.

1. La ligne éditoriale

La ligne éditoriale doit rappeler votre positionnement éditorial, c’est-à-dire votre parti-pris en matière de communication éditoriale. Elle doit définir vos objectifs, recenser vos cibles, fixer l’orientation des contenus publiés ainsi que vos intentions en matière de communication éditoriale. Vous devez préciser le rubriquage utilisé sur votre site internet ou votre blog, évoquer les types de formats diffusés, expliquer la nature des informations traitées ainsi que la fréquence des publications sur vos plateformes digitales. La ligne éditoriale doit déterminer le cap à atteindre en matière de production de contenus ainsi que les moyens pour y parvenir.

2. Les bonnes pratiques et les usages

Les bonnes pratiques et les usages fixent les règles et contraintes à respecter pour la production, la rédaction et la publication de vos contenus. Parmi les règles qui reviennent régulièrement dans une charte éditoriale web, la fameuse technique de la « pyramide inversée » qui consiste à placer les informations essentielles au début d’un article pour ensuite détailler le propos. Vous pouvez également insérer tous types de conseils pratiques pour la rédaction d’un bon titre par exemple, le balisage à utiliser pour vos intertitres, des précisions concernant le choix des illustrations, etc. En général, il est de bon ton de rappeler les principales règles de SEO lorsqu’il s’agit d’une charte éditoriale web.

3. Le style et le ton

Le style et le ton visent à garantir une cohérence éditoriale entre vos différents contenus. Le style et le ton sont également de bons moyens pour se démarquer de la concurrence à condition que vous respectiez votre ligne éditoriale. Vous pouvez opter pour un style journalistique, encyclopédique, pédagogique, humoristique, sarcastique, etc. Vous devez également préciser le langage adopté – technique, soutenu, courant – ainsi que le type de vocabulaire utilisé.

4. La gouvernance éditoriale

La gouvernance éditoriale – aussi appelée workflow – constitue l’ensemble des acteurs et intervenants qui interviennent dans le cadre de votre production éditoriale. Du choix des sujets traités jusqu’à la publication effective de vos contenus, tous ces acteurs constituent ce que l’on appelle la « chaîne éditoriale ». Cette chaîne éditoriale fixe votre circuit de validation, précise le champ d’intervention de chacun de vos métiers et décrit les différents comités chargés de piloter la production éditoriale. Pour résumer, il s’agit de définir noir sur blanc qui fait quoi et dans quelles mesures. Qui rédige les contenus ? Qui les valide ? Qui les coordonne ? Qui détermine les sujets traités ? En général, s’agissant d’un site internet, le circuit de validation est composé d’un comité éditorial, de plusieurs rédacteurs, de webmasters, d’un ou plusieurs community managers.

5. Les réseaux sociaux

Eu égard au développement croissant des réseaux sociaux et à leur place prépondérante dans le cadre de la communication digitale des entreprises, il est tout à fait pertinent de les intégrer pleinement dans votre charte éditoriale web. Vous pouvez leur consacrer une section à part puisque les usages couramment admis sur les réseaux sociaux peuvent être différents de ceux préconisés pour votre site internet. En effet, les réseaux sociaux  et les applications sociales revêtent des particularités éditoriales et techniques qu’il faut prendre en considération dans votre charte éditoriale. À titre d’exemple, si vous souhaitez investir Twitter, vous pouvez préciser les hashtags utilisés sur votre compte ou préconiser l’utilisation de tel ou tel smiley dans tel ou tel contexte.