Close

Comment bien gérer son compte Twitter lorsqu'on est un homme ou une femme politique ?

Twitter est une plateforme de microblogging créée en 2006 qui permet d’envoyer ou de relayer des petits messages dits tweets auprès d’une communauté d’abonnés appelés followers. Ce réseau social est bien connu des hommes et des femmes politiques car il permet d’interagir en temps réel avec des citoyens ou de s’exprimer librement sur un sujet ou une actualité. Twitter est souvent devant les feux de l’actualité car les personnalités publiques s’y expriment régulièrement pour faire valoir un point de vue, un argument fort ou lancer un « coup de gueule ». Aujourd’hui, la plupart des hommes et femmes politiques « nationaux  » disposent d’une équipe chargée d’animer leurs réseaux sociaux, Twitter compris, mais de plus en plus de personnalités politiques font le choix d’administrer eux-mêmes leur compte Twitter. C’est un bon choix lorsqu’on souhaite rester entièrement maître de son image. Voici quelques conseils pratiques pour bien gérer son compte Twitter lorsqu’on est un homme ou une femme politique !

Réservez deux créneaux horaires quotidiens pour gérer vos interactions

La gestion et l’animation d’un réseau social constituent un réel travail qui demande du temps, de la patience et de l’engagement. Outre vos publications quotidiennes que vous devrez faire tout le long de votre journée, il vous faudra interagir avec vos abonnés, répondre à certaines questions pertinentes – qu’elles soient publiques ou privées -, apporter des compléments d’information et répondre à des sollicitations multiples. Si vous faites le choix de gérer vous-même votre compte Twitter – et c’est un bon choix -, il vous faudra être rigoureux et régulier, l’objectif étant de ne pas amoindrir l’intérêt de votre compte Twitter ou de ne pas ternir votre image auprès des utilisateurs qui attendent de vous une réelle présence sur ce réseau social. Vous pouvez consacrer au moins quarante minutes par jour à la gestion de votre compte Twitter. Vous pouvez, par exemple, fixer deux créneaux horaires quotidiens de 20 mins, le premier en fin de matinée afin de répondre aux sollicitations de la matinée, et un autre en fin de journée pour répondre à celles de l’après-midi. Si vous constatez que vous n’êtes pas en mesure de gérer vous-même votre compte pour des questions liées à votre agenda, confiez les rênes de votre compte à un professionnel !

Laissez toujours transparaître votre « humanité »

Humain, trop humain. Gardez à l’esprit que sur les réseaux sociaux, la parole est naturellement libérée, les réactions sont souvent instinctives et les propos échangés ne connaissent pas la « pudeur de l’inconnu(e) ». Cet état d’esprit est particulièrement vrai sur Twitter, en découle des échanges francs, honnêtes, parfois drôles, et dans tous les cas : profondément humains. Vous aussi : soyez humain ! N’hésitez pas à partager des petits moments de vie avec vos followers, exprimez vos condoléances lorsqu’un drame vous touche particulièrement, osez la décontraction ou l’humour lorsqu’une publication vous fait rire, partagez le nom d’un livre que vous avez réellement apprécié, etc. Votre compte Twitter doit être parfaitement incarné. Un seul point de vigilance : pensez toujours à préserver vos proches et votre famille ! Il s’agit de votre compte Twitter, vous êtes une personnalité publique, ne tombez pas dans le piège des publications qui impliqueraient votre entourage personnel. Vous pourriez commettre des impairs que vous regretteriez plus tard ou qui pourraient avoir de fâcheuses conséquences dans vos relations avec votre entourage.

Concentrez-vous sur les sollicitations pertinentes qui rencontrent le plus de succès et ignorez les trolls

Il vous sera impossible – lorsqu’on gère soi-même son compte Twitter et que l’on possède un très grand nombre de followers – de répondre à toutes les sollicitations qui vous seront faites. Vous serez très vite submergés par un grand nombre de notifications, certaines pertinentes et d’autres beaucoup moins. Si vous faites le choix de gérer vous-même votre compte Twitter, concentrez-vous sur les sollicitations qui rencontrent le plus grand succès – celles qui sont retweetées ou likées – et qui sont réellement pertinentes au regard de votre fonction ou de votre statut. Attention : le mauvais esprit est roi sur Twitter ! Vous devez à tout prix ignorer les jugements subjectifs, grossiers et volontairement provocateurs – les trolls – si vous ne souhaitez pas risquer le bad buzz ou vous faire entraîner dans une discussion nocive pour votre image. N’agissez jamais sous le coup de la colère sur Twitter !

Ne soyez jamais grossier et bannissez toute forme d’agressivité

Règle d’or qui devrait être accrochée sur votre mur ! Sur Twitter, les interpellations malveillantes sont nombreuses, les critiques radicales ne manquent pas, l’outrance et l’irrespect sont deux composantes fortes sur ce réseau social. Néanmoins, et quel que soit le motif ou la raison qui pourrait justifier votre emportement, ne tombez jamais dans l’agressivité, la grossièreté ou la colère. Vous risquez ce dérapage tant recherché par les « faiseurs de polémiques » et vos propos risquent de vous retomber dessus à l’occasion d’une interview, d’un débat ou même, dans le cadre d’une négociation. N’insultez jamais qui que ce soit et ne tombez jamais dans le registre de l’agressivité.

Utilisez systématiquement un vocabulaire simple et accessible

C’est un point parfois négligé par les hommes et les femmes politiques. Si vous souhaitez que vos tweets soient compris par le plus grand nombre, si vous souhaitez maximiser les chances de retweets ou de likes, préférez un vocabulaire simple et accessible. Bien entendu, choisissez des termes conformes à votre pensée, mais évitez les termes scientifiques et économiques complexes ainsi qu’un vocabulaire trop soutenu. N’oubliez jamais que twitter est un réseau social principalement (74% des utilisateurs) utilisé par les jeunes de 18 à 25 ans. Pensez à eux lorsque vous publiez un tweet !

Variez les contenus et les formats utilisés

Pour rendre votre compte Twitter attractif, il vous faudra varier et diversifier votre production éditoriale. Il existe tout un tas de formats supportés par Twitter que vous devez connaître et apprendre à exploiter. Vous pouvez publier des photos, des vidéos, des infographies, des podcasts et des liens en tous genres. Si, par exemple, vous tenez un meeting politique, vous pouvez envisager de vous filmer quelques minutes avant via Périscope pour partager votre enthousiasme, vous pouvez également publier trois ou quatre photos à l’occasion de l’un de vos déplacements, insérer un communiqué de presse si vous souhaitez réagir à une actualité, etc. La diversification de votre production éditoriale sera l’une des clefs de votre réussite sur Twitter.

N’entrez pas dans des débats complexes sur Twitter… ce n’est pas fait pour ça !

Les hommes politiques ont tendance à l’oublier, Twitter est un lieu d’échanges, pas un lieu de débats ! Les contraintes techniques – liées notamment aux 140 signes – ainsi que l’énorme quantité d’informations publiées en temps réel ne font pas de ce réseau social un lieu propice au débat complexe qui exige du temps et des arguments. Gardez à l’esprit que Twitter, bien que fortement politisé par le profil de ses utilisateurs, n’est pas un lieu pensé pour le débat politique. Si vous souhaitez réellement débattre sur un sujet important ou exposer vos idées, écrivez un article sur votre blog, publiez un communiqué de presse, faites une interview vidéo, participez à une émission politique, etc. Les tweets doivent être des petits bouts de vie, ils ne peuvent en aucun cas constituer votre programme !