Close

Rédaction web : comment rédiger un bon brief éditorial ?

Le brief éditorial est un document synthétique qui retranscrit et contextualise les attentes d’un client ou d’une entreprise en matière de production de contenus. Le brief vise notamment à encadrer la production d’un article, d’un dossier, d’un reportage et doit être remis au rédacteur pour qu’il puisse entamer sereinement le travail d’écriture. Un bon brief éditorial doit garantir un résultat conforme aux attentes du client.

1. Définir l’identité du client ou de l’entreprise

Pour bien comprendre ce qui est attendu par le client en matière de production de contenus, il faut en premier lieu cerner le profil du client concerné et comprendre quelles sont ses activités. Dans quel secteur évolue-t-il ? Quel est son positionnement sur le marché ? Quels sont ses principaux produits ou services ? Quelles sont les valeurs de l’entreprise ? Dans cette section, le chef de projet éditorial doit donner toutes les informations essentielles sur le profil du commanditaire.

2. Définir les objectifs poursuivis

Les objectifs sont les objectifs attendus par le client en matière de communication. Dans cette partie, le chef de projet éditorial doit contextualiser la problématique rencontrée par le client, les raisons pour lesquelles ils souhaitent obtenir des contenus et expliquer en quoi ces contenus peuvent aider à répondre à la problématique. S’agit-il de promouvoir un nouveau service ? S’agit-il d’améliorer l’image de marque de l’entreprise ? S’agit-il de faire découvrir un évènement, un produit ? Les objectifs correspondent au but final recherché par le client.

3. Définir les cibles

Les cibles sont les individus ou les groupes d’individus visés par les contenus produits. Dans le marketing, on peut aussi parler de personas, ce sont des personnages fictifs dont les profils correspondent parfaitement aux cibles visées. ​​Les cibles sont souvent hiérarchisées en deux groupes : la cible principale et la cible secondaire. Les informations présentes dans le brief doivent donner un maximum d’indications sur le profil des cibles. Quels âges ont les lecteurs ? Où habitent-ils ? Qui sont-ils ?

Infographie qui résume comment écrire un brief éditorial.

4. Définir la nature, le format et la structure du contenu

Dans cette section, le chef de projet s’attache à détailler la nature, le format et la structure du contenu produit. S’il s’agit d’un article, on pourra notamment préciser s’il s’agit d’un billet d’humeur, d’un reportage, d’un dossier, d’une brève ou d’un article classique. Indispensable pour orienter le rédacteur sur la « quantité de contenu » à produire, il faut également préciser le nombre de mots ou de signes attendu. Si une simple fiche produit contient en général autour de 200 mots, un article publié dans un magazine ou un blog pourra en compter 500 ou 1000. Enfin, s’agissant de la structure, on essaie de guider au mieux le rédacteur pour articuler correctement son article : l’article doit-il comporter des intertitres ? Faut-il mettre un chapeau ? L’article doit-il être découpé d’une façon particulière ?

5. Définir les contraintes éditoriales (style, ton, vocabulaire, temps)

Quel ton et quel style souhaite-t-on donner aux contenus ? Très logiquement, on ne s’adresse pas de la même façon selon le public ciblé. Bien souvent, ces précisions stylistiques sont précisées dans une charte éditoriale. Il existe des tons formels, humoristiques, décalés ainsi que des styles plus ou moins indirects. Quels que soient les choix faits, rappelons que le ton et le style doivent toujours correspondre à l’image de marque et à la personnalité de l’entreprise. ​​​

Autres indications utiles pour le rédacteur : le vocabulaire et le temps qui doivent être employés. Les articles doivent-ils rédiger avec un jargon commercial ou un vocabulaire spécifique ? Doivent-ils être rédigés au présent de l’indicatif ?

6. Définir les contraintes ou impératifs SEO

S’il s’agit d’un contenu publié sur le web, les contraintes SEO – Search Engine Optimization – doivent préciser ce qui est attendu en matière de référencement. En effet, certains clients possèdent des contraintes SEO particulières qui méritent d’être précisées dans cette section. Parmi les éléments SEO à préciser : les mots-clés principaux ou secondaires visés par les contenus ainsi que le choix des balises pour les titres. On peut également indiquer le nombre de mots clés à insérer dans le contenu ou préciser toutes les catégories ou étiquettes disponibles pour un article qui aurait vocation à être publié sur un blog.

Call Now Button